was successfully added to your cart.

Cart

Nîmes : Des gilets à vibrations pour retranscrire la musique aux personnes sourdes

C’est une première dans un théâtre en France ! Jeudi soir, le Théâtre de Nîmes a équipé douze de ses spectateurs, sourds ou malentendants, de gilets spéciaux jusqu’alors utilisés dans le milieu des jeux vidéos. Créés par une société américano-canadienne et produits en France, ces gilets Subpacs traduisent la musique en vibrations.

Un procédé unique de dernière génération qui permet ainsi aux personnes sourdes de ressentir la musique à travers la captation des différentes fréquences. Un outil déjà utilisé dans les salles de concerts ou de musiques actuelles et dont le Théâtre de Nîmes a fait l’acquisition grâce à une prise en charge par la Ministère de la Culture, à travers la DRAC Occitanie. D’un coût estimé entre 350 et 400 euros, pesant 1,5 kg, ces gilets s’inscrivent dans la politique d’accessibilité développée par l’établissement nîmois en direction des personnes en situation de handicap sensoriel.

Cette première était une expérimentation sur le spectacle de musique électronique Cosmos 1969, composé par Thierry Balasse. Une expérience réussie auprès des douze spectateurs qui suppose une amplification de l’utilisation des gilets, certainement pour des concerts symphoniques et des spectacles de danse. Un travail sur l’accessibilité qu’observe au premier chef Sofia, hôtesse d’accueil sourde, qui a intégré il y a quatre ans l’équipe du Théâtre de Nîmes. Une autre première pour l’établissement dirigé par François Noël.

Interviews : Adèle Brouard (chargée des relations avec le public au Théâtre de Nîmes), Sofia Coze (hôtesse d’accueil du public au Théâtre de Nîmes), micro-trottoir avec Frédéric, ainsi que la famille de Mathilde et Romain, avec leurs enfants Mélissa et Alfred.

Interprète : Sylvie Bugarel (Des’l).

Doublage masculin : Olivier Michel.

Leave a Reply