Fort de ses expériences de DJ résident dans les meilleurs clubs du sud de la France, John Revox noue des liens particuliers avec les clubbers se déplaçant en masse pour chacune de ses performances.  C’est en 2005 qu’il se lance dans la production avec son premier maxi (vinyle) comportant les titres «Like Sex on the b**ch» et «Hypnotik», notamment playlisté à l’époque par Fedde Le Grand et Tom Snare.

«Olé» ! C’est avec ce tube et le célèbre riff de Corrida espagnole que le DJ-­producteur français John Revox a enflammé les dancefloors des 4 coins du monde en 2007 et que sa carrière prend un tournant international, de la France au Japon, de l’Espagne à l’Indonésie, en passant par la Turquie, la Russie, le Portugal ou encore les pays du Maghreb. A la 3ème placdu Top 100 Beatport, utilisé comme générique d’émissions TV et d’événements à travers le monde, et après 7 semaines consécutives dans le top des charts français, le succès inattendu du titre lui permit de mixer dans les plus grands festivals et clubs du monde aux côtés d’artistes internationaux afin d’y proposer son show alliant platines, percussions et une programmation Electro-House acérée.

Fidèle compère de Quentin Mosimann (John Louly) dès 2007 avec qui il a fondé le groupe Hot Vocation (en compagnie de Christian Sims), leurs titres «Holiday», «Hot Vocation» et «Tears» ont été multi-diffusés en radio et ont permis à chacun d’écumer les clubs français, en groupe ou en solo.

Outre son statut de véritable performer en live, John se place définitivement comme un DJproducteur de qualité : «Conga» (reprise de Gloria Estefan dans les charts internationaux), «Feria», «Funky Rythm», «Oxygen», «Tweex», «Luv’ Train» (featuring Brian Lucas) et les plus récents «Kanaga» aux sonorités tribales, «Oh my god», «Freak it», «Ametist» ou «Move» sont venus s’ajouter à «Olé» dans ses créations percutantes, disponibles pour certaines sur son label Breaklub Records. Ses réadaptations de titres célèbres «TNT» (ACDC) et «Twist and shout»  (The Beatles») seront playlistées par de nombreux DJs.

Dernièrement, John a collaboré avec le chanteur Max’C sur un titre aux sonorités funky ciblant un public plus adulte, sur «Love, Peace & Happiness» dont le clip a été programmé sur plusieurs chaînes (MCM, MCM Top, M6 Music…). Courant 2014, il retrouve son acolyte Quentin Mosimann avec le titre «International» sorti chez DJ Center et playlisté sur la compilation officielle Fun Radio     

«Party Fun 2014» tandis que son titre «Freak It» devient un tube en Turquie (Top 20 iTunes et Shazam pendant plusieurs semaines, diffusé sur les radios nationales, utilisé comme synchro pour le cinéma).

Passionnés d’électro, de sons club,  de percussions, c’est le showman John Revox qu’il faudra aller apprécier en set.

[Best_Wordpress_Gallery id=”1″ gal_title=”john_revox_gallery”]

    Leave a Reply